04 78 91 73 24‬

Entretien de chaudière

Nous réalisons l'entretien et le dépannage de toutes nos installations, aussi pour être le plus performant possible, nous nous sommes spécialisé sur les marques de chaudière Viessmann et Frisquet.
Nous sommes station technique agréé de la marque GEBERIT Aquaclean et réalisons le service après vente de toute la gamme de des WC lavants dit WC Japonais.
Installateur Conseil de la marque PERMO, nous suivons également tout notre parc d'adoucisseur depuis plus de vingt ans.

Déroulement et délais d'intervention

Que faites vous lors d'un entretien ?

Pour les chaudière GAZ de 4 à 400 kW :


  • Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordementde l’appareil.
  • Nettoyage du corps de chauffe, de la veilleuse et de l'extracteur (si présent dans l'appareil)
  • Démontage et nettoyage du brûleur
  • Vérification fonctionnelle des dispositifs de sécurité de l'appareil
  • Vérification et réglage éventuel du débit gaz
  • Vérification fonctionnelle du circulateur de chauffage (si présent dans l’appareil)
  • Vérification et réglage des organes de régulation (si présent dans l’appareil)
  • VMC gaz : vérification du dispositif individuel de sécurité et nettoyage du conduit de raccordement
  • Vérification du dispositif d'anti-refoulement des fumées (si présent)
  • Chaudière avec ballon à accumulation : vérification des anodes et des accessoires fournis par le constucteur et suivant les prescriptions de celui-ci
  • Vérification de la pression Hydraulique
  • Vérification du vase d’expansion de chauffage et de celui du sanitaire si il est présent
  • Fourniture du ticket de contrôle de combustion (sauf sur certaine chaudière à condensation comme les Frisquet par exemple) avec :
  • Température des fumées,
  • Température Ambiante,
  • Teneur en CO2 et/ou Teneur en O2,
  • Teneur en CO
  • Rendement PCI et PCS


Pour les chaudière FIOUL de 4 à 400 kW :

  • Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordementde l’appareil.
  • Nettoyage du corps de chauffe,
  • Démontage et nettoyage du brûleur
  • Remplacement du gicleur
  • Nettoyage du pré-filtre fioul domestique lorsque l'installation en est muni
  • Nettoyage du filtre de la pompe à fioul domestique
  • Vérification fonctionnelle des dispositifs de sécurité de l'appareil
  • Vérification et réglage éventuel du débit de fioul et de la pression d'air
  • Vérification fonctionnelle du circulateur de chauffage (si présent dans l’appareil)
  • Vérification et réglage des organes de régulation (si présent dans l’appareil)
  • Chaudière avec ballon à accumulation : vérification des anodes et des accessoires fournis par le constucteur et suivant les prescriptions de celui-ci
  • Vérification de la pression Hydraulique
  • Vérification du vase d’expansion de chauffage et de celui du sanitaire si il est présent
  • Fourniture du ticket de contrôle de combustion avec :
  • Indice de noircissement
  • Température des fumées,
  • Température Ambiante,
  • Teneur en CO2 et/ou Teneur en O2,
  • Teneur en CO
  • Rendement PCI et PCS


Combien de temps dure un entretien ?

Il faut compter 1 heure 1/4 pour une chaudière Frisquet à condensation
au moins une heure pour une chaudière gaz Viessmann des gammes 200 et 300
au moins deux heures pour une chaudière fioul
Si votre société d'entretien actuelle boucle tout cela en 20 minutes posez vous des questions

Qui réalise l'entretien ?

Un technicien qualifié de l'entreprise, souvent c'est le patron !
Cela nous permet d’apporter un suivi régulier sur une installation que nous maîtrisons, et donc d'offrir une très forte pérennité à votre investissement. Ha ! durabilité quand tu nous tiens ...

Quelques notions sur la réglementation :

Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l’entretien des chaudièresdont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts
C’est la résultante de la directive européenne sur la performance énergétique desbâtiments de 2002.
En France, près de 15 millions de chaudières sont potentiellement concernées.L’application de cet arrêté, bien qu’obligatoire, reste pour l’heure au bon vouloir du propriétaire et de l’occupant.

Il appartient à chaque salarié de l’activité concernée d’exercer son devoir de conseil. Les objectifs que l’on souhaite atteindre sont :

  • l’optimisation des capacités des systèmes de chauffage,
  • la vérification de la sécurité de leurs fonctionnements

La réglementation doit permettre à présent de formaliser clairement les opérations àréaliser lors des entretiens par une attestation, ainsi que d’encourager le commanditaire à améliorer l’usage ou le fonctionnement de la chaudière en place.

Ce texte de loi est composé de 4 articles et de 5 annexes décomposés comme suit :

Art. 1 . L’entretien annuel d’une chaudière dont la puissance nominale estcomprise entre 4 et 400 kW comporte la vérification de la chaudière, le cas échéant son nettoyage et son réglage, ainsi que la fourniture des conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorationspossibles de l’ensemble de l’installation de chauffage et l’intérêt éventuel duremplacement de celle-ci. ’’

L’annexe 1 précise les spécifications techniques de l’entretien, que les combustiblessoient gazeux, liquides ou solides.

L’annexe 2 propose une méthode d’évaluation du rendement de la chaudière.

L’annexe 3 propose une méthode d’évaluation des émissions de polluantsatmosphériques de la chaudière

L’annexe 4 précise les conditions de fourniture ainsi que la nature des conseils portantsur le bon usage de la chaudière en place

Art. 2. - ’ La personne ayant effectué l’entretien annuel de la chaudière établit une attestation d’entretien et la remet, dans un délai de quinze jours suivant sa visite, au commanditaire de l’entretien.’’

L’annexe 5 est un modèle pour l’attestation dans laquelle on trouve les résultats d’évaluation du rendement de la chaudière, des émissions polluantes de la chaudièreainsi que des conseils nécessaires à un bon usage de la chaudière, complétés par depossibles améliorations de l’installation de chauffage, voire son remplacement éventuel.

Art. 3. - ’ Si à l’occasion de la mesure du taux de monoxyde de carbone (CO) dans l’air ambiant il est constaté :

- une teneur en CO mesurée comprise entre 20 ppm (10 ppm à compter du 1erjuillet 2014) et 50 ppm, la situation est estimée anormale’’

Il faut alors informer l’usager d’investigations complémentaires et nécessairesconcernant le tirage du conduit de fumée et la ventilation du local, ceci au cours de lavisite ou sous la forme d’une prestation complémentaire.

-’’ une teneur en CO mesurée supérieure ou égale à 50 ppm, la situation met en évidence un danger grave et immédiat ’

La chaudière est impérativement maintenue à l’arrêt jusqu’à la remise en service de l’installation dans les conditions normales de fonctionnement

Qui doit effectuer l’entretien ?

La prestation doit être effectuée par une personne remplissant les conditions de qualifications professionnelles prévues par la loi du 05 juillet 1996 relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat.

Les personnes considérées auparavant compétentes le sont toujours aujourd’hui depar leur expérience.

Les personnes voulant débuter dans la profession doivent être titulaires d’un titre ou diplôme, délivré pour l’exercice du métier concerné. A défaut, la justification d’une expérience professionnelle de trois années effectives sur le territoire de la Communauté européenne ou d’un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen acquise en qualité de travailleur indépendant ou de salarié dans l’exercice du métier concerné est suffisante.

Qui est le commanditaire de l’entretien ?

L’entretien de la chaudière est effectué à l’initiative de l’occupant d’un logement,local ou bâtiment, sauf le cas échéant, stipulation contraire du bail.
L’entretien des chaudières collectives est effectué à l’initiative du propriétaire ou du syndicat des copropriétaires de l’immeuble.

Le rendement de la chaudière

Il peut être évalué à l’aide de tableaux d’évaluations des rendements de chaudières fournis dans l’arrêté. Ces tableaux sont établis en fonction de l’ancienneté des chaudières, de leur type et du combustible utilisé.
Il est annoncé par les constructeurs de chaudières dans leurs documents techniques, dans des conditions spécifiées.
Il est mesuré, en même temps que les émissions polluantes, par un analyseur de combustion étalonné et maintenu en parfait état de fonctionnement.

L’évaluation des émissions polluantes

Comme pour l’évaluation du rendement de la chaudière, des tableaux d’évaluations des émissions d’oxydes d’azote, de poussières et de composées organiques volatils sont fournis par l’arrêté. La mesure du monoxyde de carbone se fait obligatoirement par l’analyseur de combustion, une fois la chaudière en régime établi et dans des conditions spécifiées au point 5 de l’annexe 1.

Définition des valeurs de référence

Les valeurs d’émissions évaluées précèdemment sont comparées à des valeurs de référence qui correspondent aux niveaux équivalents d’émissions atteints par l’utilisation des meilleurs technologies de chaudières récentes existant à la date du présent arrêté sur le marché.

Les caractéristiques techniques de certaines installations peuvent limiter la capacité à atteindre ces valeurs.

L’arrêté du 15 septembre 2009 est téléchargeable sur http://www.legifrance.gouv.fr

L’attestation d’entretien

C’est un document remis au commanditaire de l’entretien au plus tard quinze jours après la visite d’entretien.
La personne ayant effectué l’entretien est le rédacteur de l’attestation qui doit rester un document que l’on ne peut confondre avec aucun autre document.
Cette attestation peut être jointe au cahier de chaufferie, avec l’accord du propriétaire.
L’original du document peut être remis au commanditaire de l’entretien sous forme dématérialisée. Ce dernier a la responsabilité de la conservation et de l’éventuelle mise à disposition de l’attestation d’entretien à l’attention des agents mentionnés à l’article
L. 226-2 du code de l’environnement et à l’article L. 1312-1 du code de la santé publique pendant une durée minimale de deux ans.
Dans le cas de bâtiment, partie de bâtiment ou local comprenant plusieurs chaudières,une attestation d’entretien doit être fournie pour chacune des chaudières ayant fait l’objet d’un entretien.






demande de rappel

Laissez-nous vos coordonnées,
nous vous rappelons dans les 48h.

Nom 
N° tél*
Horaire 



Sélection de produits
Délai 48h
Notre équipe
SAV
Garantie